Nos 7 nouveaux circuits vélo 🚴‍♂️ gratuits

Une pochette gratuite pour découvrir la Famenne-Ardenne à vélo

Envie de combiner une belle balade à vélo revigorante et le plaisir des yeux? Alors, notre pochette vélo est faite pour vous!

Avec 7 circuits pour parcourir les 7 communes de notre Maison du Tourisme Famenne (Beauraing, Durbuy, Hotton, Houyet, Marche-en-Famenne, Nassogne et Rochefort), c’est le moyen idĂ©al d’explorer notre splendide rĂ©gion tout en pĂ©dalant pour votre forme!

Chemin faisant, vous tomberez sous le charme de nos villages de caractère, avec un dĂ©cor naturel alternant entre paysages vallonnĂ©s et des champs Ă  perte de vue, le tout parsemĂ© d’un patrimoine Ă  la fois pittoresque et historique…Mais ce n’est pas tout: chapelles sĂ©culaires, mĂ©andres bucoliques,  et formations rocheuses millĂ©naires embelliront votre parcours!

J’ai vraiment envie de dĂ©couvrir ces circuits,  comment faire?

Aucun problème; 4 possibilitĂ©s s’offrent Ă  vous:

âś… Pour le recevoir gratuitement chez vous: il suffit de nous contacter au +32(0)84/34 53 27 ou info@famenneardenne.be, on s’occupe du reste 🙂

âś… Venez nous rendre visite dans un de nos bureaux d’accueil. Vous y trouverez notre pochette gratuite, mais c’est en plus l’occasion de recevoir bons conseils et petits tuyaux!

✅ Téléchargez nos circuits-découverte via ce lien :  fiches circuits vélo

✅ Pour un petit aperçu de toutes ces richesses qui vous attendent et télécharger nos circuits: retrouvez nos circuits en bas de page et sur Cirkwi!

Un produit rĂ©alisĂ© avec le soutien du Commissariat GĂ©nĂ©ral au Tourisme et du FEADER (Fonds europĂ©en agricole pour le dĂ©veloppement rural : l’Europe investit dans les zones rurales).

À vélo, autour de Durbuy
blur-effect
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy
À vélo, autour de Durbuy

À vélo, autour de Durbuy

Dès les premiers mètres, vous côtoyez une succession de collines. La ligne de crêtes à Petite Somme permet de contempler le beau paysage de cette région tampon qu’est la Calestienne, entre le Condroz et l’Ardenne. À l’ouest s’étendent des prairies au relief plus doux, tandis qu’à l’est, les collines sont couvertes de forêts. Une descente et voici Grandhan, baigné par l’Ourthe. Les points-noeuds permettent d’éviter les routes à forte circulation en sillonnant des chemins de traverse inconnus comme celui près de Fronville. Là, vous retrouvez l’Ourthe qui sillonne la grande prairie. Après en avoir longé les rives, vous rejoignez la charmante cité de Hotton avant de poursuivre votre route. À l’approche de Ny, à la frontière entre la Famenne et l’Ardenne, la route étroite est très agréable à parcourir. Une petite côte et voilà Biron, à l’orée des champs mégalithiques de Wéris que vous devez traverser. À Tour, un chemin de traverse mène vers Barvaux et Durbuy, cités fort fréquentées, qui restent charmantes hors saison, loin de leur affluence estivale. Retrouvez cette balade ainsi que d'autres autour de châteaux: https://walloniebelgiquetourisme.be/fr-be/3/jaime/patrimoine-et-culture/chateaux/balades-chateaux

Circuit en vélo route
Circuit pour vélo à assistance électrique
39 km
0 m
0 m
Style : DĂ©couverte
Public : Cyclistes
SĂ©lectionner le fond de carte
CARTES / IGN
CARTES / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES / IGN
OPEN STREET MAP
OPEN STREET MAP
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - HYBRIDE
GOOGLE MAP - HYBRIDE
PLAN / IGN
PLAN / IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
PARCELLES CADASTRALES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES AERONAUTIQUES OACI / IGN
CARTES AERONAUTIQUES OACI / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
IGN BELGIQUE
IGN BELGIQUE
Circuits à proximité
Points d'intérêts à proximité

Point de départ

22 Place aux Foires
6940 Durbuy
Lat : 50.35142Lng : 5.45643
Image du poi
Notre village coup de coeur : Ny, un des

A côté du parcours se trouve le village de Ny, qui fait partie des Plus Beaux Villages de Wallonie.
Assis au coeur d'une belle vallée verdoyante et parcourue par deux ruisseaux, il doit sa beauté au mariage de la pierre et de l'eau. La localité est composée de maisons et fermes en long pour la plupart datant du 19ème siècle.
www.famenneardenne.be/fr/hades_offre/ny-un-des-plus-beaux-villages-de-wallonie/

Rue de Melines 6990 Hotton
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
Image du poi
Musée Moulin Faber

Attraction unique et didactique originale, ce moulin Ă  eau et Ă  farine fonctionne encore et toujours mais uniquement pour le plaisir des visiteurs.
Datant de 1729, ce moulin nous restitue toute l'âme d'une époque révolue. Il a été construit en bordure d'un bief, second bras de l'Ourthe qui a découpé une île (l'île de l'Oneux) au coeur même de la localité.
À l'époque, c'était un moulin banal et les habitants étaient tenus de faire moudre leurs grains au moulin de la Seigneurie. Cette obligation s'accompagnait d'une taxe appelée droit de mouture proportionnelle à la quantité de grains moulus. Il tourna réellement jusqu'au début des années 60. Il porte le nom du dernier propriétaire, Monsieur Lucien Faber, qui souhaitait que le moulin soit ouvert au public. Il est devenu propriété de la commune de Hotton en 1989.L'intérieur vous fera découvrir toute l'ingéniosité des meuniers d'autrefois. A l’intérieur vous découvrirez 4 niveaux avec la machinerie, les paires de meules, la bluterie, le grenier…A l’extérieur vous pouvez admirer les 2 roues alimentées par le bief (bras de l’Ourthe).
Le moulin a été classé par la Commission Royale des Monuments et Sites en 1948. Il est visitable sur demande au Syndicat d'Initiative.
Plus d'informations? Alors, visitez vite le site : www.si-hotton.be

35 Rue Haute 6990 Hotton
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
Image du poi
Riveo, Centre d'interprétation de la rivière

Ce centre d'interprétation de la rivière invite à la découverte de la rivière et sa biodiversité. Riveo vous propose des espaces découvertes avec un bras de rivière reconstitué, des aquariums, une marre et une exposition thématique. Riveo c'est également 5 splendides jardins thématiques au milieu des quels vous attend un mini-golf 18 trous tout à fait original.

www.riveo.be

16 Rue Haute 6990 Hotton
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
Image du poi
Site des mégalithes de Wéris

Le champ mégalithique de Wéris s’étire sur environ 8 km de long et 300 m de large. Dans l’état actuel des recherches, il est composé de deux dolmens de type « allée couverte » avec menhirs associés ainsi que de six sites comprenant uniquement des menhirs.

30 Rue des Dolmens 6940 Durbuy
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
Image du poi
Le Maison des MĂ©galithes de WĂ©ris

La Maison des Mégalithes c'est l'endroit idéal pour les visiteurs et promeneurs qui désirent en apprendre plus sur les dolmens et les menhirs. On y apprend tout sur le Néolithique, mais aussi l'histoire des bâtisseurs de dolmens, et le mégalithisme. Comme cerise sur le gâteau, allez découvrir le site mégalithique de Wéris, un alignement qui s'étend sur plus de 8km et qui est unique en Belgique!
www.megalithes-weris.be

7 Place Arsène Soreil 6940 Durbuy
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
Image du poi
WĂ©ris, un des Plus Beaux Villages de Wallonie

Wéris fait partie des Plus Beaux Villages de Wallonie. Un lieu de charme qui séduit les amateurs de belles et vieilles pierres au caractère rural. Avec ses multiples rues, ruelles et sentiers de promenades, Wéris vous emmène à la découverte de son patrimoine architectural. Le village est très connu pour son site mégalithique mais également pour ses pierres légendaires, dont certaines portent des noms évocateurs tels que « Pas de Bayard », « Lit du Diable »,…

39 Rue des Combattants 6940 Durbuy
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
Image du poi
Les trois Menhirs d'Oppagne

Les 3 menhirs d'Oppagne font partie de l'exceptionnel ensemble de monuments mégalithiques qui s'étend sur environ 8 km de long et 300 m de large, dans la commune de Durbuy. Ils datent de l'époque des premiers agriculteurs-éleveurs de l'époque néolithique, c'est à dire, d'il y a 5.000 ans.
Menhir signifie pierre longue en breton. A Oppagne, les menhirs ont une hauteur de 2 m à 2,70m au-dessus du sol. Ils sont en poudingue, une roche naturelle qui fut exploitée longtemps. Le poudingue, béton naturel, est encore taillé en forme de sole, pierre de fonds des hauts-fourneaux, jusqu'à la guerre 1914.

Route d'Erezée 6940 Durbuy
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
Image du poi
Aire de Pique-Nique de Morville

44 Morville 6940 Durbuy
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
Image du poi
Aire de Pique-Nique

32 Rue des Dolmens 6940 Durbuy
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
- Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse -
Image du poi
Parc des Topiaires

Le Parc des Topiaires ou l'art de la taille du buis... mais aussi un établissement labellisé "Bienvenue vélo".
Me voilà hors du temps, à déambuler parmi les 250 sculptures, entre la mare et l'allée des mariés.
Face au château, le long de l'Ourthe, j'apprécie m'installer sur la terrasse qui surplombe le parc pour profiter de la quiétude de la "plus petite ville du monde"

2 Rue de la Haie Himbe 6940 Durbuy
- michelecollin -
- michelecollin -
Image du poi
Les récollectines


Pendant plus de 130 ans, les Récollectines mènent à Durbuy une vie irréprochable. Soucieuses d’aider les habitants, elles mettent une pharmacie à leur disposition et tiennent une école publique où les filles de la localité s’instruisent pour une somme modeste. Pour ne pas vivre à charge des gens, elles ouvrent un pensionnat pour jeunes filles de la noblesse et pour dames âgées.

Nous leur sommes redevables de plusieurs travaux majeurs qu’elles font exécuter en contrepartie de terrains qu’elles reçoivent. En 1725, le bras de la rivière qui encerclait la ville et passait ici-même, est asséché. La petite ville gagne ainsi en espace et en salubrité. Mais elle continuera de subir d’incontrôlables inondations qui firent la une de nos journaux télévisés jusqu’à la construction d’un mur anti-crues du côté de l’anticlinal en 1995.

 

Les sœurs entourent leur propriété d’une muraille qui est partiellement conservée. A 20 mètres à droite, une ancienne porte aujourd’hui condamnée porte la date de 1725. Ce millésime nous rappelle que ce mur n’a rien à voir avec l’enceinte médiévale qui a disparu un peu plus tôt.

C’est encore en 1725 que les Récollectines dotent la ville de son premier pont en pierre derrière l’église des Récollets. C’était un petit pont en dos d’âne, dont il ne subsiste que le crucifix millésimé, encore présent sur le pont actuel.

Enfin, sachez qu’en allant vers l’anticlinal, vous pourrez découvrir les « escaliers des béguines » que les braves sœurs firent tailler dans la roche et qui mènent les promeneurs depuis 200 ans sur les hauteurs de la ville.

 

50.3523993, 5.4584798
- WIZPR.guide -
- WIZPR.guide -
Image du poi
Les récollets


L’histoire du couvent des Récollets débute en 1625, lorsque Laurent Lejeune, Seigneur d’Ambly et Chanoine de Maestricht offre aux Franciscains de Liège sa maison paternelle, située au n° x. Une pierre enchâssée dans le pignon, près du parvis de l’église, rappelle cet événement. En ces temps de Contre-Réforme, les Franciscains envoient régulièrement des religieux dans les campagnes, avec pour mission de préserver les populations des hérésies. Parmi ces religieux, il y a des Récollets qui remontent l’Ourthe de Liège jusqu’à Durbuy, où la sorcellerie fait des ravages.

Les Franciscains installent dans leur maison de Durbuy 16 pères Récollets. Vivant de la charité, c’est avec les aides financières et les terrains qui leur sont offerts que les religieux vont construire, de part et d’autre de cette maison, une chapelle et un couvent formant au 17e siècle un quadrilatère en calcaire, avec cloître et jardin potager.

 

Toujours à l’écoute et au service des gens, les Récollets veillent à l’instruction des garçons. Ils forment aussi des futurs religieux et on peut dire qu’à leur contact, la petite ville se cultive.

Après leur départ forcé en 1795, le couvent va subir d’importantes transformations et des destructions irréversibles pour abriter une gendarmerie au 19ème siècle, puis un orphelinat et ensuite une école. L’église des Récollets est adoptée par les Durbuysiens vers 1802 car leur chapelle, qui se trouvait sur une place près de la halle, tombe en ruines. Le curé s’installe dans la maison des Lejeune qui abrite aujourd’hui encore le presbytère.

50.353392617541, 5.4573662785736
- WIZPR.guide -
- WIZPR.guide -
Image du poi
Le moulin


Que serait Durbuy sans sa rivière ? Au fil des millénaires, l’Ourthe a façonné le paysage et enveloppé dans un méandre aujourd’hui disparu le rocher calcaire qui se dresse sur l’autre rive. On devine aisément le tracé de cet ancien bras qui fit de Durbuy une île jusqu’au 18e siècle : la rivière a creusé la roche depuis l’hôtel du Sanglier à droite, jusqu’au rocher de l’anticlinal à gauche, où elle rejoignait son lit principal.

 

Protégé par des pentes abruptes, l’îlot constitue au Moyen Age l’endroit idéal pour la construction d’une forteresse. Celle-ci se dresse dès le 11e siècle à l’emplacement du château actuel. Du 14e au 17e siècle, la petite ville qui se développe aux pieds du château est protégée par une enceinte. Longue de 550 mètres et haute de 6 à 7 mètres, elle suit le bras de la rivière. A l’emplacement des 2 ponts actuels, la muraille est percée de deux portes à pont-levis qui contrôlent l’accès à la ville.

 

Aujourd’hui, Durbuy-vieille-Ville conserve son plan médiéval. Coincée dans une vallée encaissée, isolée des voies de communication importantes, elle n’a jamais pu s’étendre. Elle offre un vieux noyau d’une grande homogénéité, composé d’une poignée de maisons des 18e et 19e siècles, de deux anciens couvents, d’une halle aux blés et d’un château. Niché dans un écrin de verdure, c’est un véritable décor de théâtre où domine le gris de la pierre calcaire. N’est-ce pas là ce qui fait le charme  de « la plus petite ville du monde » ?

 

50.353057777267, 5.4551825376954
- WIZPR.guide -
- WIZPR.guide -
Image du poi
L’ancien couvent des récollets

Aujourd’hui récemment reconverti en résidence, l’ancien couvent des récollets a connu une existence mouvementée depuis sa fondation en 1625. Comme bien d’autres édifices religieux, le couvent est malmené à la Révolution puis supprimé en 1796 sous le régime français. En 1809, l’église du couvent est cédée à la commune de Durbuy, en remplacement de l’église paroissiale qui était en ruine. Le couvent est quant à lui affecté aux services de la gendarmerie et de l’administration communale. Les lieux abritent également une école, la justice de paix, la prison et le receveur des contributions. En 1859, une partie des bâtiments est transformée en orphelinat avant d’être à nouveau occupée par un ordre religieux en 1861, celui des filles de la sagesse. Au 20e siècle, les lieux ont également abrité un établissement scolaire. De la partie primitive érigée en 1629 ne subsistent que deux ailes : le presbytère actuel et l’aile parallèle à l’église Saint-Nicolas. L’aile située du côté de la rue des Récollets a été construite au 18e siècle et modifiée au siècle suivant. C’est également le cas d’une autre aile placée dans le prolongement de celle-ci. Dans le jardin du presbytère, au centre de l’ensemble, subsistent les traces de quatre arcades en plein cintre de l’ancien cloître. L’église, aujourd’hui paroissiale a été érigée en deux temps : la nef date de 1642 et le chœur de 1774.

Classement comme monument le 20 avril 1988
 

50.3528718, 5.4567528
- WIZPR.guide -
- WIZPR.guide -
Image du poi
Le château


Le nom de Durbuy viendrait du celte DURO-BODION, l’habitation près de la forteresse. Faute d’archives et de fouilles archéologiques, on ignore depuis quand il y a une forteresse ici. Un écrit daté de 1078 évoque Dolbui castello, le château de Durbuy, qui appartient à la Maison de Namur. Dès le 12e siècle, il devient propriété de la Maison de Luxembourg. Durbuy est alors une place-forte entourée d’une enceinte et défendue par une garnison d’hommes armés qui protègent le Comté de Luxembourg des ennemis qui sont tout proches, qu’ils viennent du Pays de Liège ou des terres de l’Abbaye de Stavelot-Malmédy.

 

Vers 1340, un poème décrit le château qui est « de très grande plaisance, beau et joli, mais de peu de défense ». Durbuy a perdu son rôle militaire et le seigneur des lieux, Jean de Bohême, y séjourne à 3 reprises non pour se battre, mais pour chasser, attiré par nos forêts giboyeuses…

 

Le château passe par la suite entre les mains de familles de seigneurs engagistes qui essaient de tirer un maximum des terres qu’ils possèdent, au détriment de la population. Ils ne vivent pas à Durbuy. Ils se font représenter par un prévôt qui occupe généralement une partie du château. Le dernier seigneur engagiste est le Duc d’Ursel. A son arrivée en 1725, le château a été rasé par les troupes de Louis XIV. Six ans plus tard, les d’Ursel s’installent dans un nouveau château, dont ils sont encore aujourd’hui les propriétaires.

50.352988328269, 5.4559384812582
- WIZPR.guide -
- WIZPR.guide -
Image du poi
Syndicat d'initiative de Durbuy

Besoin d'une information sur la ville de Durbuy, c'est ici!

21-23 Place aux Foires 6940 Durbuy
- michelecollin -
- michelecollin -
Image du poi
La Petite Ville médiévale de Durbuy

La première mention de l'existence de Durbuy date de 1078. Les archives écrites évoquent alors la forteresse et son seigneur. Ce château, bâti sur un promontoire rocheux cerclé par l'Ourthe, est chargé d'assurer la défnse du territoire luxembourgeois au Nord, aux portes de la Principauté de Liège et du domaine de Stavelot-Malmédy.
Dès le 13e siècle, Durbuy accède au rang de ville, de par ses fonctions militaires, administratives et judiciaires (et non par le nombre des habitants, qui est très restreint).
Au fil de siècles et des bouleversements politiques, la physionomie de Durbuy va bien changer : destruction des remparts, assèchement du bras de l'Ourthe, reconstruction du château, etc.
Dès le début du 20e siècle, elle se découvre une vocation touristique. Un nouveau rôle qui, à partir des années 80, va également apporter de profondes modifications du paysage urbain, qui garde néanmoins pas mal de traces de son passé médiéval. On crée ainsi des espaces verts, des parkings périphériques, un plan d'eau, etc. Cette évolution est loin d'être terminée.

Durbuy Vieille Ville 6940 Durbuy
- j.mossiat -
- j.mossiat -
Image du poi
Petit train touristique et Belvédère

Ce petit train vous emmènera dans la plus petite ville du monde et vous conduira jusqu'au belvédère, d'où vous aurez une vue imprenable. La promenade est commentée en français et néerlandais

1 Place aux foires 6940 Durbuy
- j.mossiat -
- j.mossiat -
Image du poi
La halle


Voici le bâtiment le plus ancien de Durbuy. Il date du 16e siècle et est inscrit au Patrimoine exceptionnel de Wallonie.

 

Son existence est liée au statut de ville que Durbuy reçoit de la Maison de Luxembourg il y a plus de 700 ans. Dans un document daté de 1331, Jean de Bohême confirme le rôle de place-forte joué par Durbuy, ainsi que celui de centre administratif et judiciaire. Pour abriter toutes ces fonctions, la ville a besoin d’un édifice public. Une première Halle existe au 14ème siècle, mais elle brûle. On construit une nouvelle Halle vers 1530, tout en bois et en torchis. Deux fois plus longue qu’aujourd’hui, elle abrite des bureaux où se réunissent le maire et les échevins, la milice urbaine, ainsi que le prévôt qui préside le tribunal et les magistrats. Elle dispose à l’arrière d’un vaste marché couvert. Mais dès 1630, le marché couvert est supprimé. La pierre calcaire remplace peu à peu le colombage qui exige trop d’entretien. Le grenier sert occasionnellement de lieu de stockage du grain de la recette, c’est pourquoi le bâtiment sera par la suite appelé « Halle aux Blés ». Au 19e siècle, la maison de Ville devient maison d’habitation.

 

Récemment, les recherches archéologiques ont permis d’orienter la restauration et la réaffectation de ce bâtiment public devenu aujourd’hui centre d’expositions. Le travail de restauration a allié techniques anciennes et modernes, en introduisant des éléments contemporains en métal, en bois neuf et en verre, mais surtout en conservant des éléments d’origine comme ce remarquable pignon en colombages.

 

50.352045503745, 5.4562019095704
- WIZPR.guide -
- WIZPR.guide -
Image du poi
L’ancienne capitainerie

C’est à la riche famille Collin que l’on doit l’édification de cette belle demeure. Ces négociants, propriétaires d’entrepôts et de bureaux de commerce à Barvaux, comptaient parmi les grands bourgeois de la ville au 18e siècle. C’est à eux que l’on doit l’édification de la maison Legros, actuel centre culturel de Durbuy (Grand-Rue 40) et cet édifice, qui servait alors de capitainerie pour le port de Barvaux. À l’époque, le commerce est fructueux dans la région : de nombreuses betchètes, ces petites barques au fond plat, transportaient toutes sortes de marchandises sur l’Ourthe (charbon de bois, fer, grains, laine, cuir…). Cette maison de maître de style classique témoigne encore de la prospérité des Collin : une longue façade érigée en moellons de calcaire, pierre noble, sur deux niveaux et demi. L’édifice a été agrandi et modifié en 1838, comme l’indique la date inscrite sur le portail. Celui-ci est surmonté d’un balcon en fer forgé sur lequel se trouve une ancre, dernier témoin des activités portuaires d’antan. L’édifice accueille aujourd’hui un restaurant.

Classement comme monument le 29 janvier 1988
 

50.3506429, 5.4944003
- WIZPR.guide -
- WIZPR.guide -
Image du poi
Hotton

La première histoire de Hotton date de l’époque romaine, alors que Hotton était un oppidum . Plusieurs fouilles romaines ont été trouvées à Ti-Château , un campement romain renforcé. Le village de Hotton a d’abord été mentionné dans des documents médiévaux comme Hottine en 1187. Hotton faisait partie du comté médiéval de La Roche jusqu’au 16ème siècle, alors qu’il était repris par les seigneurs de Montaigu. En 1791, Hotton est devenu un village libre.

4 Haute 6990 Hotton
- j.mossiat -
- j.mossiat -
Image utilisateur
Maison du Tourisme Famenne-Ardenne Ourthe&Lesse
Place de l'Etang, 15
6900 Marche-en-Famenne
L’application Cirkwi est déjà installée sur le téléphone avec lequel vous consultez ce site ?
Cliquez sur le bouton pour visualiser la fiche directement dans l’application Cirkwi. Il vous suffit ensuite de cliquer sur le bouton « Embarquer » pour pouvoir consulter ce parcours sans connexion.
L’application Cirkwi est déjà installée sur un autre appareil que celui avec lequel vous consultez le site ?
Pour scanner ce QR Code, utilisez une application dédiée.
L’application Cirkwi doit être préalablement installée sur votre téléphone.
Une fois scannée, la fiche du parcours s’ouvrira directement dans l’application Cirkwi. Il vous suffit ensuite de cliquer sur le bouton « Embarquer » pour pouvoir consulter ce parcours sans connexion. https://ws.cirkwi.com/ul/c/258400?stores
Vous n’avez pas encore installé l’application Cirkwi sur votre téléphone ?
Cliquez sur le bouton correspondant à votre OS pour télécharger l’application.